Mas-Cabardès : Une concentration inquiétante de plomb relevée dans l’eau potable

Il existe encore des communes qui distribuent de l’eau « dite potable », mais dont les teneurs en plomb sont bien au delà des normes (25microgrammes/L), et alimentent l’école communale.

> Merci d’aider l’association « Allô ? A l’eau » qui souhaite que le sujet soit traité (!), en signant sa pétition.
> http://www.petitions24.net/du_plomb_dans_leau_a_mas-cabardes

VINCENT BOILLOT
26/07/2012, 10 h 13 | Mis à jour le 26/07/2012, 13 h 50
A l'école, le taux atteint 130 µg, soit plus de 5 fois le seuil au-delà duquel l’eau est considérée non potable ! C’est pourtant cette eau-là que les écoliers ont bue.
A l’école, le taux atteint 130 µg, soit plus de 5 fois le seuil au-delà duquel l’eau est considérée non potable ! C’est pourtant cette eau-là que les écoliers ont bue. (D.R)

A Mas-Cabardès, commune de la montagne Noire confrontée à des problèmes récurrents de qualité de l’eau dite potable (Midi Libre du 18 mai), le collectif “Allô ? À l’eau !” tire à nouveau la sonnette d’alarme.

Et pour cause : l’analyse de prélèvements réalisés début juillet a démontré une concentration inquiétante de plomb en au moins deux points du réseau public communal. Ainsi, dans l’ancienne gendarmerie, transformée en logements sociaux appartenant à Aude Habitat et où est également installée l’agence postale, le taux atteint 110 µg par litre, alors que le seuil maximum est de 25 µg/l.

Des taux inquiétants à l’école communale

Pire, à l’école communale, qui accueille, chaque année, une vingtaine d’enfants du CP au CM2, le taux atteint 130 µg, soit plus de cinq fois le seuil au-delà duquel l’eau est considérée non potable ! C’est pourtant cette eau-là que les écoliers ont bue, durant l’année scolaire écoulée.

À la délégation de l’Aude de l’Agence régionale de santé (ARS), Laurent Pena relativise l’impact de la dernière analyse : « Il s’agit de prélèvements au premier jet, dès l’ouverture du robinet. Les valeurs relevées ne reflètent pas ce qu’ont bu les enfants », explique le responsable de l’unité “Eau et santé”.

Pour autant, il y a bien un risque dû au plomb, « toxique cumulatif provoquant, même à faible dose, de nombreux problèmes sanitaires », indique l’ARS. Au premier chef, le saturnisme, auquel sont particulièrement exposés les personnes âgées, les femmes enceintes… et les enfants. À la clé, douleurs intestinales, coliques, anémie, fatigue… « En cas de doute, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin », conseille Laurent Pena.

Origine du plomb ?

Reste à déterminer l’origine du plomb dans un réseau pourtant « totalement refait il y a une dizaine d’années. Toutes les canalisations sont en PVC jusqu’aux compteurs des particuliers », affirme le maire, Jacques Sablairoles.

Déjà en mai dernier, une précédente analyse avait mis en évidence, à l’agence postale, une concentration en plomb légèrement supérieure à la norme (26 µg/l, au lieu de 25). Dans la foulée, une vieille canalisation en plomb, longue de 10 cm (!), avait été découverte, à laquelle le maire avait alors imputé la concentration relevée en ce lieu.

En juin, cette section a été remplacée. Problème : un mois plus tard, une nouvelle analyse détecte une concentration de 110 µg/l. Soit quatre fois plus ! Cette fois-ci, sous la pression du collectif “Allô ? A l’eau”, dont la plainte pour mise en danger d’autrui, déposée à l’automne 2010, suit son cours, l’élu a affiché immédiatement les résultats des analyses en mairie, ainsi que les recommandations de l’ARS.

De même, il a écrit au préfet pour l’assurer qu’il faisait « tout le nécessaire pour résoudre le problème ».

Un problème qui, estime désormais Jacques Sablairoles, pourrait provenir des canalisations du syndicat sud-oriental des eaux de la montagne Noire, qui alimente la commune. « C’est un réseau très ancien, qui a été refait au début des années 50″…

Publicités

commenter...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s