Lettre d’information du Réseau « Sortir du nucléaire »

 

La sortie du nucléaire, catastrophe industrielle ou chance pour l’emploi ?

> Sortir du nucléaire est-il vraiment synonyme de licenciements en masse, comme le prétend EDF ? Au contraire, se passer de l’atome, c’est créer les emplois de demain !

À Bure, l’industrie nucléaire veut enfouir les déchets… et la démocratie !

> Bure : c’est dans ce petit village de la Meuse que l’industrie nucléaire veut enfouir ses déchets les plus dangereux, qui resteront radioactifs pendant des millions d’années. Dernière étape avant la phase industrielle, un pseudo « débat public » vient de commencer.

La vidéo du mois : « Nucléaire : de la mine aux déchets, tous concernés ! »

> Vous ne savez jamais quoi répondre à votre voisin qui prétend que le nucléaire est une industrie propre ? Voici une petite vidéo à lui transmettre…

Crise de la démocratie au Japon

> Jannick Magne, française expatriée au Japon, dresse un état des lieux de la catastrophe nucléaire toujours en cours et livre son analyse de la situation politique.

Parution du journal « Atomes Crochus » n°2

> « Pas de transition énergétique sans sortir du nucléaire » : le journal Atomes crochus s’inscrit dans le débat sur la transition énergétique en consacrant son second numéro aux différents scénarios de sortie du nucléaire. Édité par le Réseau « Sortir du nucléaire », il peut déjà être téléchargé gratuitement sur le site des Journées d’Études et de proposition. Il est également en vente dans la boutique (5,50€ les 37 ex.) et en souscription (jusqu’au 25 juin) au prix de 35 € les 500 ex.

La charte du Réseau « Sortir du nucléaire » évolue

> Lors de notre dernière assemblée générale, la Charte du Réseau « Sortir du nucléaire » a été modifiée pour mieux prendre en compte l’urgence croissante de la sortie et la question du nucléaire militaire. Au fait, l’aviez-vous signée ? Si ce n’est pas le cas, il est encore temps !

Publicités

L’association Les Amis des Livres organise une soirée ce samedi 1er juin à Mailhac

L’association Les Amis des Livres organise une belle soirée ce samedi 1er juin à Mailhac (salle des fêtes )
18h : Atelier dégustation de vin par les Amis du Vin. PAF: 2 €/pers. Exposition ‘Vignes et Villages’ par le Photo Club Mailhacois
19h : Apéritif Vin, Tapas & Dessert
20h30 : Concert gratuit du Cœur des Hommes – groupe vocal masculin de Portel-des-Corbières

Mailhac Affiche 25 mai

Greenpeace Newsletter mai 2013

>
Énergie : faire des choix éclairés

Il faut décider dans quelle énergie de demain la France investit aujourd’hui. Si vous n’en parlez pas, personne ne le fera ! Pour vous, Greenpeace lance trois nouveaux outils à explorer, partager, diffuser.
> Lire la suite

Conseil de l’Arctique : nous y étions !

La réunion du Conseil de l’Arctique qui s’est déroulé le 15 mai dernier à Kiruna, en Suède, était une occasion inespérée pour Greenpeace de parler aux décideurs de l’avenir du cercle polaire.
> Lire la suite

Les abeilles doivent être protégées

Fin avril, quinze états membres dont la France, ont voté en faveur de la proposition de la Commission européenne d’interdire trois pesticides jugés responsables du déclin des abeilles.
> Lire la suite

400 Milliards d’euros, le saviez-vous ?

C’est en effet le coût estimé par l’IRSN d’un accident nucléaire majeur. Pour décrypter en quelques clics tous les enjeux de la transition énergétique, rendez-vous sur l’Abécédaire !
> Lire la suite

BURE : Le champ de… Bataille (Christian) !

Nouveau dessin d’Agir
Le nucléaire est frappé de constipation aiguë. Ne sachant que faire de ses déchets, le lobby nucléaire cherche donc à les enfouir et ainsi les oublier. Ardant défenseur de cette option « profondément » scandaleuse, le député Christian Bataille n’a de cesse de défendre le nucléaire, mais aussi les gaz de schiste. Si ce dernier obtiennent gain de cause sur ses deux sujets fétiches, peut être qu’un jour… un foreur, du haut de son derrick, découvrira du gaz de schiste… et des déchets radioactifs.

Imprimer
> Si vous appréciez ce dessin, n’hésitez pas à le diffuser et adhérer à Agir Pour l’Environnement www.agirpourlenvironnement.org/adherer
Vous pouvez aussi visionner tous les dessins d’Agir sur la page facebook d’Agir pour l’Environnement

Rappel : Fête des plantes samedi 1er juin Argeliers

FOIRE AUX PLANTES, AUX PLANTS ET AUX GRAINES
SAMEDI 1er JUIN
9h à 18h
ARGELIERS

organisée par l’association Argeliers environnement

Professionnels , amateurs , particuliers … cette journée est ouverte à tous .
Venez nombreux proposer vos plantes , vos plants de saison , boutures graines
… à vendre ou à donner , à échanger entre vous, tout simplement pour passer un bon moment !

Programme de la journée :
1er Juin argeliers

Détroit : l’agriculture urbaine, antidote à la désindustrialisation ? (VIDEO – 15 minutes)

Détroit : l’agriculture urbaine, antidote à la désindustrialisation ?

Alter-Echos (www.alter-echos.org) poursuit son tour d’horizon des expériences d’agriculture urbaine avec Détroit, symbole international de l’industrie automobile américaine. Mais aussi « symbole de la post-industrialisation » d’après Grace Lee Boggs, depuis que ses habitants essaient de réinventer leur ville à partir de l’agriculture urbaine et de l’autosuffisance alimentaire.
>

Lire la suite.

Pour ne rien manquer d’Alter-Echos (www.alter-echos.org)

S’inscrire à la newsletter

Agriculture urbaine du Nord au Sud

Nos précédents articles

Quand l’agroécologie enrichit les femmes des quartiers populaires

Dans une banlieue populaire au nord de Rio de Janeiro, une coopérative a bouleversé la vie des habitantes. Des terres en friche sont cultivées par une vingtaine de familles volontaires. Rotation des cultures, diversité biologique, compost, économies d’eau, banque de semences, refus des engrais chimiques et des OGM sont autant de pratiques désormais partagées. Les femmes à l’initiative du projet ont reconquis leur autonomie.
>

Lire la suite.

En Argentine, les habitants cultivent pour sortir de la crise

En Argentine, la crise économique de 2001 a généré un chômage et une désespérance sociale sans précédent. Pour y faire face, la municipalité de Rosario a jeté les fondements d’une véritable politique d’agriculture urbaine. Jardins communautaires installés en périphérie, pratiques agricoles en biodynamie ou encore livraisons de paniers de légumes : c’est une révolution alimentaire au cœur de la ville, qui fait vivre désormais des centaines de familles

Lire la suite.

Comment reconvertir son usine en ferme écologique ?

Que faire des friches industrielles laissées en désuétude ?

Aux États-Unis, plusieurs usines abandonnées sont reconverties

en ferme d’agriculture urbaine. Objectif : produire des aliments

sains à proximité des villes et de manière quasi auto-suffisante,

tout en créant des emplois.

Reportage à Milwaukee dans une ferme en aquaculture.

Lire la suite.

A Montréal, les jardins autonomes squattent les toits

À Montréal, les habitants investissent les toits bétonnés pour construire des serres,

faire pousser des plantes potagères, tropicales ou médicinales.

Une effervescence qui permet de développer des projets sociaux,

éducatifs ou scientifiques, et de se réapproprier l’espace

urbain. Petite visite guidée dans ce nouveau monde vert.

Lire la suite.

Nous soutenir…

Pour soutenir l’association et le projet, plusieurs possibilités…

Lire la suite.