traduction: The Guardian, le 13/01/14 Les mesures incitatives du gouvernement feront jouer des « rôles »contradictoires » aux autorités locales

Traduction : Source : The Guardian, du lundi, 13 janvier, 2014

Article par : Adam Vaughan

http://www.theguardian.com/environment/2014/jan/13/fracking-shale-gas-incentives-councils

 

Titre : Fracking Incentives Will GIve Councils « Contradictory Roles ».

Les mesures incitatives ( du gouvernement Cameron) pour le fracking feront que les autorités locales joueront des « rôles contradictoires ».

Des activistes et un député local disent que les taxes professionnelles pour les opérations de forage diminueront la confiance qu’ont les populations en les décisions des autorités locales.

Des mesures prises par le gouvernement pour persuader les autorités locales à soutenir le fracking ont été condamnées par des activistes anti-fracking et une député(e) dont la circonscription comprend un site actuellement prospecté pour des forages, parce que ces mesures feraient que les autorités locales aient à jouer des rôles contradictoires et diminueraient la confiance accordée aux décisions des ces autorités.

En se rendant sur un site près de Gainsborough dans le Lincolnshire lundi, le premier ministre, David Cameron, a annoncé que (le gouvernement) permettrait aux autorités locales de garder 100% des taxes professionnelles issues des opérations de fracturation plutôt que 50% comme avant, en plus d’autres mesures incitatives déjà annoncées. Cameron a dit que la Grande Bretagne se lançait »à fond dans le gaz de schiste » au moment où l’importante compagnie pétrolière française, Total, annonçait qu‘elle prenait une part de 40% dans les opérations de forage dans le Gainsborough Trough. ( région autour de Gainsborough même)

Mais Barbara Keeley, députée travailliste pour Worseley et Eccles South, qui comprend le site de Barton Moss, où d’importantes manifestations contre le fracking ont eu lieu, a dit au Guardian : » A mon avis, cette mesure embrouille les choses en donnant aux autorités locales deux rôles contradictoires. L’un est un rôle de protection, celui de vérifier si les compagnies ont mis en place des sauvegardes. D’autre part, vous avez une autorité à court d’argent, qui a perdu £100 millions de son budget, comme c’est le cas pour nous, à qui on propose cette incitation financière sous forme de taxes professionnelles. Comment les gens impliqués dans tout cela, ceux qui habitent près du site, peuvent-ils être confiants que le conseil municipal prendra la bonne décision là-dessus ? »

Elle a également exprimé des inquiétudes quant au fait que le gouvernement n’avait pas pris en compte le coût des interventions policières liées à cette méthode d’extraction controversée. La police du Sussex a dit que les manifestations sur le site de forage de la compagnie Cuadrilla à Balcombe dans le West Sussex l’été dernier avaient coûté plus de £3 millions, et Keeley a dit que la police de la région de Greater Manchester dépensait £40 000 par jour à cause des manifestations, où il y a eu des douzaines d’arrestations, surtout pour obstruction de la voie publique. «  La technique est tellement controversée que le coût des opérations de police est beaucoup, beaucoup plus élevé qu’un retour quelconque. Le côté-forces de l’ordre n’a tout simplement pas été pris suffisamment en considération. »

( graphique des 4 sites principaux)

Harry Huyton, directeur de la politique énergétique pour la RSPB, (société royale pour la protection des oiseaux), qui a plus d’un million de membres, a dit : » L’annonce faite aujourd’hui que des autorités locales vont recevoir des millions en taxes professionnelles issues des sites de forage pour le gaz de schiste qui ont été acceptés dans leur région rend moins crédibles des promesses faites de faire en sorte que les opérations de fracturation hydraulique n’impactent pas notre paysage et notre faune. Les autorités locales seront récompensées pour avoir permis que le fracking ait lieu plutôt que pour avoir protégé l’environnement naturel. »

L’entrée de Total sur le marché du gaz de schiste au Royaume Uni a été qualifiée d’ « événement capital » pour l’industrie partout en Europe, selon le patron d’une compagnie de gaz de schiste américain. La compagnie d’énergie française a annoncé lundi qu’elle prenait une part de 40% de deux permis d’exploration pour le gaz de schiste dans la région des East Midlands.

John Thrash, PDG de la compagnie eCorp International, a dit : » L’entrée dans la campagne d’exploration pour le gaz de schiste au Royaume Uni de cet opérateur très respecté au niveau mondial constitue un « événement capital », non seulement pour le Royaume Uni, mais aussi, à notre avis, pour l’Europe continentale. »

Les permis de Total concernent une surface de 240kms carrés autour de la ville de Gainsborough, où on fore pour le gaz et le pétrole depuis des décennies, mais où on a récemment fait des explorations pour son potentiel en gaz de schiste. Les associés de la compagnie sont une filiale de Dart Energy Europe récemment critiquée par les environnementalistes pour avoir demandé des (permis pour) des puits de gaz de houille en Ecosse, plus Egdon Resources UK, eCorp, et iGas, qui a été la cible d’une campagne soutenue par des groupes anti-fracking sur son site de Barton Moss à Salford.

Prenant la parole sur le site d’eGas, Cameron a pris la défense du fracking pour le gaz de schsite. »Dans notre pays, nous avons une régulation des plus strictes, rien ne se ferait s’il y avait des dangers pour l’environnement. Je crois que les gens peuvent se sentir rassurés par cette idée. Mais je crois en fait que quand ces puits seront installés, quand les gens commenceront à voir les avantages, quand les gens verront qu’il n’y a pas de problèmes environnementaux, ils verront qu’il est tout à fait logique que le GDS fasse partie de notre projet économique sur le long terme. »

Un porte-parole pour Total a dit que la connaissance qu’avait la compagnie du marché du Royaume uni et de l’histoire de l’extraction de pétrole et de gaz dans la Mer du Nord ont été des facteurs de son investissement. » Nous connaissons le Royaume Uni, pour nous, c’est un pays producteur très important. » Il a ajouté que la fiscalité avantageuse accordée par le gouvernement du Royaume Uni n’était pas ce qui attirait le plus la compagnie, et a dit que Total travaillerait avec les communautés là où elle explorera pour le gaz de schiste. » Bien sûr, nous ne pouvons pas faire quelque chose contre (la volonté des) gens qui y habitent. Notre expérience au Danemark nous a appris cela, » a-t-il dit.

Sir Merrick Cockell, Président de l’association des autorités locales, a bien accueilli les nouvelles mesures incitatives pour que les autorités soutiennent des projets de fracking. » a-t-il dit à l’émission Today de la BBC, »C’est une très bonne nouvelle aujourd’hui que nous allons garder 100% des taxes professionnelles. Les compagnies de fracking aimeraient avoir un consensus local et un soutien local très large.«

Il a dit cependant que la promesse annoncée par le gouvernement l’année dernière, selon laquelle 1% des revenus des compagnies de fracturation serait payé aux communautés locales était une « offre symbolique », que celles-ci devraient toucher 10% à la place- sommes versées non pas aux autorités locales, mais dans un fonds pour les communautés locales. » Nous pensons que si le gouvernement touche 62 à 63% des revenus, alors les communautés locales devraient en toucher une part juste. »

Les participants aux campagnes environnementales mettent en garde contre (le fait que) les autorités locales pourraient se trouver confrontées à des conflits d’intérêts graves quand elles pèseront des revenus supplémentaires issus des taxes contre l’octroi de permis de forage pour le gaz de schiste.

Jane Thomas, directrice de campagne pour les Amis de la Terre, a dit : » Cette dernière mesure gouvernementale met en lumière la force de l’opposition au fracking sur place et le fait que les ministres ne reculeront devant rien pour la surmonter. Les gens ont raison de s’inquiéter de l’impact de l’extraction du gaz de schiste sur leurs communautés – surtout quand les experts disent que les factures d’énergie ne baisseront pas. Cette mesure soulève des inquiétudes potentiellement graves concernant les conflits d’intérêts, si les conseils qui bénéficieront de cet argent seront également ceux qui décideront au départ (de la suite à donner ) aux demandes de permis. »

Tina Rothery, membre du groupe « Residents Action on Fylde Fracking », avait voyagé par bus du Lancashire jusqu’à Gainsborough avec un groupe de 17 personnes pour protester contre l’investissement par Total et les nouvelles mesures incitatives. « On fait des forages ici depuis des décennies et il ( Cameron ) va prétendre que c’est la même chose que la fracturation hydraulique à haut volume, ce qui est faux. La FH veut dire d’énormes quantités d’eau et beaucoup de puits, le bruit du torchage, le danger pour la nappe phréatique, pour l’agriculture. Cela n’a rien à voir avec les forages que connaissent les gens du coin. «

Elle a qualifié les 100% de taxes professionnelles pour les autorités locales de « moyen de suborner les conseillers municipaux/généraux, « et a dit que Total mettait en danger la population britannique et que la France avait eu raison d’interdire le fracking.

Des centaines de personnes ont manifesté à Salford dimanche pour protester contre un site d’eGas à Barton Moss, là où se sont concentrées, pendant des semaines, des manifestations contre le fracking

Wendy Rayner, activiste avec Frack Off, qui soutient les manifestations à Barton Mill, a dit : »Malgré une campagne de PR de plus en plus tapageuse du gouvernement, l’industrie est en train de perdre. La réalité, c’est que chaque fois que les compagnies de fracking essaient de forer un puits, elles se trouvent confrontées à des mois de blocage par la communauté et des millions en frais de police. »

Tracey Wright, activiste avec « No Dash for Gas », qui a participé à l’organisation des manifestations à Balcombe, a dit : » Ce qui David Cameron propose pour faire avaler la pilule est en fait un poison. Il va à l’encontre du processus démocratique, essaie de soudoyer les communautés locales et les conseils et finalement sert les intérêts d’une industrie dont on ne veut pas, qui ne participe pas du développement durable et qui est dangereux pour les populations et le climat. Les grandes compagnies peuvent acheter Cameron, mais non les communautés – anous avons pu le constater à Barton Moss et à Balcombe. »

Peter Cranie, candidat vert aux élections européennes pour le nord-ouest, a dit : » Le gouvernement recourt actuellement aux pots de vin offerts aux résidents locaux dans un effort désespéré pour imposer le fracking à nos communautés. Ils prennent cet argent à des services publics vitaux qui sont déjà mis en grande difficulté par les réductions de budget imposées par le gouvernement. »

Maureen Johnson

 

 

 

 

 

 

Publicités

commenter...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s