Stop au rafistolage nucléaire : signez notre lettre ouverte !

Envoyez la lettre ouverte à votre député en un clic !

Envoyez la lettre ouverte à votre député en un clic !

> Chère amie, cher ami,

> Alors qu’EDF cherche à obtenir la prolongation du fonctionnement des réacteurs nucléaires jusqu’à 50 voire 60 ans, nous devons agir pour contrecarrer ce projet lourd de risques. Les réacteurs ont été conçus pour fonctionner approximativement 30 ans, et déjà 27 d’entre eux ont dépassé cette durée…

> Nous devons absolument interpeller nos député-e-s sur le danger majeur et sur les coûts astronomiques que ce choix impliquerait. En effet, à l’automne prochain, les parlementaires débattront de la loi sur la transition énergétique.

> Tous les parlementaires ne sont pas des relais zélés de la propagande du lobby nucléaire ; mais la plupart d’entre eux/elles connaissent mal les enjeux énergétiques et nucléaires. En agissant avec nous, vous pouvez influer sur la position qu’adoptera votre député-e.

J’interpelle mon député maintenant !

> Interpelez votre député-e en 1 clic, envoyez-lui dès maintenant la lettre ouverte « Nucléaire 30 ans d’âge : stop au rafistolage ! »

> Extrait : « Je vous appelle à contrecarrer le projet d’EDF et de ses relais au sein des institutions : les réacteurs nucléaires ne doivent en aucun cas être prolongés à 40 ans ou au-delà, au prix d’un rafistolage coûteux et d’un risque accru d’accident majeur. Au contraire, les réacteurs qui ont dépassé 30 ans d’âge doivent être arrêtés dans les plus brefs délais. »

> Merci infiniment pour votre engagement à nos côtés !

> Toute l’équipe du Réseau « Sortir du nucléaire »

Greenpeace : Savez-vous ce qui se cache dans votre assiette ?

Chère amie, cher ami,En février, Greenpeace lançait Le Guetteur, un guide qui décrypte l’utilisation des OGM et des pesticides tueurs d’abeilles dans le processus de fabrication de 150 marques (soit des centaines de produits). Une façon unique et très efficace de savoir ce qu’il y a dans notre assiette et de faire pression sur les marques qui font les mauvais choix.

Aujourd’hui, pour être encore plus efficace, après la brochure et le site, il est indispensable de développer l’application Le Guetteur. Et pour cela, nous avons besoin de vous !

Je soutiens financièrement
le projet “ Application Guetteur ”
Avec cette application, vous aurez toujours, avec vous, la liste des centaines de marques décryptées, augmentée de mois en mois et enrichie au fur et à mesure de fonctionnalités très utiles comme un scan de code-barres, un calendrier des produits de saison, des recettes…Votre contribution, quel qu’en soit le montant, sera essentielle pour finaliser ce projet innovant et ambitieux qui renforcera efficacement la voix de tous ceux qui veulent un autre modèle agricole pour la France.

Vous pourrez aussi recevoir des contreparties, comme une invitation à participer à une présentation, par la responsable de la campagne, du travail de Greenpeace sur l’agriculture écologique.

Merci par avance au nom de toute l’équipe et à très bientôt !

L’Équipe Greenpeace

Rassemblement à la mairie de Trèbes mercredi 30 avril

 la Confédération paysanne de l’Aude vous encourage vivement à  participer à l’enquête publique sur l’agrandissement de Monsanto.
Il vous reste une semaine.
Voir ci dessous les modalités.
Un rassemblement est prévu devant la mairie de Trèbes
mercredi 30 avril à partir de 14h

> Lozat Olivier pour la Confédération paysanne de l’Aude,

l’animateur 06 71 48 91 91

Confédération paysanne de l’Aude maison paysanne 12 rue des genêts

11300 LIMOUX

Ci-joint l’avis d’ouverture d’enquête publique pour Monsanto Trèbes (avec les dates et lieux )

ATTENTION :

 RDV le jour de clôture de l’enquête, le mercredi 30 avril 2014

de 14H à 17H,  le commissaire enquêteur sera présent.

 

Appel à démarche collective ce jour là : retrouvons nous devant la mairie de TREBES Aude,

dès 14H pour « coucher » nos contributions sur le registre de l’E.P.

Ce jour là, nous serons nombreux à vouloir écrire sur ce registre,

Aussi le mieux serait de préparer un texte sur une feuille libre à glisser dans le registre,

une contribution signée par personne présente !    prévu par la loi

 

 Pour vous encourager à préparer votre contribution, ci-jointes qq tableaux insérés dans la demande d’autorisation d’agrandissement de SAS Monsanto, photographiées le jour où je suis allée consulter ! nous étions 3 FV (Annie, Joel et Gilbert le lotois) , terrifiés par le contenu, nous avons demander une copie des 1500 pages du Dossier , à la préfecture de l’Aude ! copie utile certainement pour le futur (procès, contaminations, pollutions…)

 

Pour ceux qui ne peuvent se déplacer, vous pouvez adressez (avant le 30 avril)votre contribution à : secretariat.general@mairie-trebes.fr

 

Annie

FV Aude

 

 

Monsanto2

Monsanto3Monsanto4

 

MONSANTO_du_25_mars_au_30_avril_2014_OK_cle76bf35

 

Des semences de maïs “certifiées sans OGM” contenant … des OGM !

Bonjour,

Des tests commandés par Greenpeace et réalisés par un laboratoire indépendant sur trois échantillons aléatoires de semences de maïs, commercialisées en 2013 et 2014, ont révélé la présence de six OGM différents dans ces semences !

Pourtant, elles étaient “certifiées sans OGM” ! Elles ont été vendues, semées et cultivées dans les champs à l’insu d’agriculteurs qui ne souhaitaient pas planter d’OGM ! Ils ont été trompés par le semencier espagnol Semillas Fito, et ce maïs contenant des OGM se retrouve donc potentiellement dans notre alimentation.

Nous ne devons pas accepter cette fatalité ! Nous vous donnons le pouvoir d’agir, en choisissant en toute connaissance de cause ce qu’il y a dans votre assiette et en devenant un Guetteur.

A votre tour d’interpeller ceux qui peuvent et doivent sortir la France de l’agriculture toxique.

Je deviens un Guetteur

L’Équipe Greenpeace

Programme « Entre Nature et Sens »
Les rendez-vous des Espaces Naturels Sensibles de mai à novembre 2014

 

Plus de 80 animations nature gratuites pour découvrir les Espaces Naturels Sensibles (ENS) en famille…

 

ENS 2014

Organisé par le Département de l’Hérault, COOPERE 34 coordonne et lance l’édition 2014 de ce programme de sensibilisation à la biodiversité des Espaces Naturels Sensibles de l’Hérault. Les ENS sont des sites reconnus pour leurs patrimoines naturels exceptionnels accueillant une faune et une flore très diversifiées ou remarquables. Ces sites sont recensés et valorisés par les départements qui en ont la charge.

Ouvert à tous, ce programme propose plus de 80 sorties accompagnés par des animateurs professionnels adhérents de COOPERE 34, réseau départemental d’éducation à l’environnement. A travers des activités riches et diversifiées, ils vous invitent à découvrir de manière originale ces sites : balade-découverte, visite guidée, atelier ludique, soirée au crépuscule, projection, conférence, dégustations…Venez partager leur passion pour la nature !

Certaines animations sont également ouvertes aux personnes en situation de handicap (mobilité réduite et malentendant) avec l’appui d’associations spécialisées.

Nous invitons à diffuser cette information auprès de vos adhérents, contacts et partenaires avec la mention « Organisé par Département de l’Hérault et coordonné par COOPERE 34 ». A noter que la brochure sera disponible dans les Offices de Tourisme et chez nos associations partenaires du programme Entre Nature et Sens.

N’hésitez pas à nous contacter pour tous compléments et  très bonne découverte,

logoIsabelle CHUNG
Animatrice de réseau, COOPERE 34
Réseau d’Education relative à l’Environnement dans l’Hérault
18 rue des Hospices – 34090 MONTPELLIER
tel 04 67 54 19 8904 67 54 19 89
com@coopere34.orgwww.coopere34.org

 

Calendrier animations 2014 :

2014 Plaquette ENS web-1

Projection-débat le 15 avril à Castelnaudary – Film « Les petits gars de la campagne ».

Après Carcassonne, « les petits gars de la campagne » continuent leur route et passent par Castelnaudary

> le 15 avril à 20h30 au cinéma La Halle aux Grains de Castelnaudary.

> Projection exceptionnelle du film « Les petits gars de la campagne » suivie d’un débat sur l’agriculture et les enjeux de la Politique Agricole Commune, en présence du réalisateur Arnaud Brugier
> et de la Confédération Paysanne de l’Aude.

> En cinquante ans, l’agriculture française a changé du tout au tout. Cette transformation radicale a entraîné des déséquilibres territoriaux, des dégradations environnementales, une baisse de la qualité de l’alimentation et des mutations économiques et sociales inédites dans l’histoire humaine.
> Les causes de tout cela, si elles sont multiples, ont cependant un élément commun, la Politique Agricole Commune.
> « Les petits gars de la campagne », en plongeant au coeur de l’histoire et du fonctionnement de cette volonté politique initiée à l’échelle européenne il y a 60 ans, permet de comprendre comment tout cela a été possible et d’envisager les perspectives d’avenir tracées par la réforme de 2013.

Semons la biodiversité, Stop à l’étouffement des paysans

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-etouffement-paysans-suite-752.html> > Bonsoir,

 suivez le lien ci dessus pour signer cette pétition.
Et diffusez là massivement car les sénateurs vont reprendre l’examen de la loi d’avenir agricole ce mois ci.
Les amendements ci dessous proposés par une trentaine d’associations sont primordiaux pour les paysans comme pour les citoyens.
cyberaction mise en ligne le mardi 18 mars 2014

> En partenariat avec : Collectif Semons la Biodiversité
> Elle sera envoyée à : rapporteur de la LAAF au sénat : GUILLAUME Didier, sénateur de la drôme | à vos sénateurs
> Elle prendra fin le : dimanche 31 août 2014

> La nouvelle année s’est ouverte sur les premiers résultats de notre action. Avec la première lecture de la Loi d’Avenir Agricole ( LAAF) en janvier puis l’adoption définitive de la loi contrefaçons le 26 février, nous avons gagné une reconnaissance partielle de « l’exception agricole et alimentaire générale » que nous réclamons, notre mobilisation doit continuer jusqu’à sa reconnaissance totale !

Plus d’infos

« Le bilan détaillé dans le « Journal des bonnes nouvelles http://www.cyberacteurs.org/blog/   nous a permis de faire le point sur les premiers pas qui se dessinent pour l’émancipation des paysans.
>
> La première avancée sur les semences de ferme doit servir de levier pour que l’ensemble des revendications portées par le Collectif Semons la Biodiversité puisse être prises en compte par les parlementaires dans les travaux en cours sur la LAAF.
>
> En effet au delà des semences de fermes, les droits de propriétés intellectuelles concernent également d’autres actes millénaires de la vie agricole comme la production à la ferme par l’agriculteur de ses semences (qu’elles soient « de ferme » ou paysannes), de ses animaux ou de ses préparations naturelles.
>
> Ainsi, Le Collectif Semons la Biodiversité demande aux parlementaires d’inscrire dans le texte de la LAAF en cours d’examen :
> * une exception agricole et alimentaire générale à l’application de la lutte contre la contrefaçon,
> * la libre utilisation et réutilisation des semences, des animaux et des préparations naturelles en cas de présence fortuite d’une information génétique brevetée
> * l’autorisation d’utiliser et de commercialiser des PNPP hors du champ d’application des lois sur les pesticides qui les interdisent de fait.
>
> La cyber action est portée par le Collectif Semons la biodiversité, regroupant une vingtaine de structures nationales. Elle est également soutenue par la FADEAR (Fédération des Associations pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural).
> Pour en savoir plus  :
>  www.semonslabiodiversite.com.
>
> Merci d’avance de poursuivre avec nous la mobilisation en adressant, à travers la signature de cette cyberaction, à vos sénateurs les propositions actualisées ci-dessous qui nous permettent de maintenir et continuer ensemble la mobilisation « Stop à l’étouffement des paysans » mise en place depuis plusieurs mois.
>
>
> « Les soussignés demandent dès à présent aux sénateurs de s’engager à voter , dans le cadre de l’examen en cours de la LAAF, les amendements suivant afin de garantir pleinement le respect des droits des agriculteurs à la base des pratiques millénaires fondatrices de l’agriculture et garant de notre souveraineté alimentaire :
>
>

    • « La production à la ferme par un agriculteur de ses semences, de ses plants ou de ses animaux pour les besoins de son exploitation agricole, ne constitue pas une contrefaçon, et ce quelle que soit l’origine de ces semences, de ces plants ou de ces animaux.
      > La production à la ferme par un agriculteur de ses ferments, levains, levures et autres préparations naturelles à base de micro-organismes ou d’autres éléments naturels issus de sa ferme ou de l’environnement naturel et destinés à ses productions fermières ou aux soins de ses cultures ou de ses animaux, ne constitue pas une contrefaçon.
      > La rémunération de la sélection des végétaux et des animaux destinée à l’alimentation et à l’agriculture fait l’objet de dispositifs particuliers qui ne rentrent pas dans le champ d’application des lois générales de lutte contre les contrefaçons ».
    • La protection du Certificat d’Obtention Végétale ne s’étend aux semences ou plants reproduits par un agriculteur à partir de sa propre récolte sur sa propre exploitation que s’il effectue une sélection conservatrice visant à reproduire l’ensemble des caractères distinctifs et uniquement les caractères distinctifs de la variété protégée et s’il commercialise sa récolte sous la dénomination de la variété protégée.
    • La production, la multiplication, la reproduction, l’utilisation, la détention en vue de l’utilisation ou de l’échange entre agriculteurs et l’échange entre agriculteurs de semences, de matériels de multiplication végétaux, de plantes, d’animaux ou de préparations naturelles produits à la ferme pour les besoins de la ferme et contrefaisant, l’échange ou la commercialisation de produits contrefaisant qui en sont issus, lorsque ces faits sont commis par un agriculteur, un sélectionneur d’une variété végétale ou d’une lignée animale, n’engagent la responsabilité de leur auteur que si le caractère breveté a été introduit avec son accord en connaissance de cause. L’agriculteur, dont il n’est pas établi qu’il a utilisé sciemment une plante, un animal ou une préparation naturelle contenant le ou les éléments brevetés et avec l’intention d’exploiter la ou les fonctions protégées par le brevet peut continuer d’exploiter librement le produit de sa récolte, ses animaux et ses préparations naturelles et ce sans limite de temps s’il n’excipe pas de la fonction protégée, dès lors que cette dernière porte sur un caractère nouveau non natif.
    • Les préparations naturelles peu préoccupantes ne sont pas des produits phytopharmaceutiques au sens du Règlement CE n°1107/2009, elles relèvent d’une procédure fixée par voie réglementaire conformément à la loi n° 2006-1772 du 30 décembre 2006. Les dispositions du présent chapitre ne leur sont pas applicables.
    • Le ou les éléments naturels non génétiquement modifiés, à partir desquels sont élaborées les préparations naturelles peu préoccupantes, sont inscrits dans une liste tenue à jour et publiée par le ministre de l’agriculture. Sont inscrites de droit sur cette liste, les plantes visées par les articles D. 4211-11 et L.5121-14-1 du code de la santé publique, les plantes utilisées en alimentation humaine et animale ainsi que les substances de base au sens de l’article 23 du Règlement CE n°1107/2009 » .

Texte de la cyberaction proposé

Monsieur le Rapporteur,
> Madame, Monsieur,
> En soutien au Collectif Semons la biodiversité, je vous demande d’inscrire dans le texte de la LAAF en cours d’examen :
> * une exception agricole et alimentaire générale à l’application de la lutte contre la contrefaçon,
> * la libre utilisation et réutilisation des semences, des animaux et des préparations naturelles en cas de présence fortuite d’une information génétique brevetée
> * l’autorisation d’utiliser et de commercialiser des PNPP hors du champ d’application des lois sur les pesticides qui les interdisent de fait.
> Dans cette attente, Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

Pour la Confédération paysanne de l'Aude
Lozat Olivier

Programme 2014 de l’association « Aphyllante environnement »

http://aphyllante.jimdo.com

aphyllante.environnement@yahoo.fr

Programme 2014

 Samedi 3 Mai Journée de l’Abeille avec La Maison de l’Abeille à Cassagnoles

Prévoir des chaussures de marche et un repas tiré du sac

Renseignements :

Aphyllante Environnement Françoise RONZIER 06 71 71 12 7606 71 71 12 76

Maison de l’Abeille

 

 

 Samedi 24 Mai 10h -16h30 Fête de la Nature

Avec le Parc du Haut Languedoc

Prévoir des chaussures de marche et un repas tiré du sac

Renseignements :Françoise RONZIER 06 71 71 12 7606 71 71 12 76

 

 

Dimanche 25 Mai  9 – 12 heures Couleurs et chants: les oiseaux du causse.

Partout présents mais si discrets les oiseaux sont adaptés à leur lieu de vie. Nous pourrons écouter et observer oiseaux rupestres et des garrigues, migrateurs et sédentaires, découvrir leurs habitudes et leur beauté avec l’aide d’un ornithologue

Prévoir des chaussures de marche

Renseignements :Françoise RONZIER 06 71 71 12 7606 71 71 12 76

 

 

Samedi 31 Mai et Dimanche 1 Juin  Fête de la Tranhumance

Fleury, Vendres, Lespignan

Renseignements :Françoise RONZIER 06 71 71 12 7606 71 71 12 76

 


Lundi 9 juin  10  – 17 heures  Des fours aux moulins

Les vestiges du passé nous renseignent sur la vie des hommes autrefois mais aussi sur leur environnement. Venez découvrir la garrigue, la rivière, les fours à chaux, le moulin à eau dans les gorges de la Cesse et imaginer l’évolution des milieux
Prévoir des chaussures de marche et un repas tiré du sac

Renseignements :Françoise RONZIER 06 71 71 12 7606 71 71 12 76

 

Mercredi 13 aout 14 – 20 heures  Jeu de piste
Jeu de piste pour tout public suivi d’un temps de convivialité (dégustation, débats, échanges)

 

 

Dimanche 21 Septembre  10 – 17 heures  Roues de cailloux dans la garrigue

Balade entre deux domaines départementaux, la Forest et les Meulières, observation naturaliste des milieux, découverte de magnifiques paysages de gorges

Visite du site des carrières de Saint-Julien

Prévoir des chaussures de marche et un repas tiré du sac

Renseignements :Françoise RONZIER 06 71 71 12 7606 71 71 12 76

 

Dimanche 5 Octobre 14h30 – 17 h 30 Traces de Vie

Dans les bois, un œil exercé décèle à travers un changement de couleur, un renflement du terrain, quelques pierres… les signes d’activités autrefois pratiquées dans ces espaces, reflets de temps révolus
Prévoir des chaussures de marche

Renseignements :Françoise RONZIER 06 71 71 12 7606 71 71 12 76