Dernière ligne droite pour sauver les abeilles !

Les prochains mois vont être décisifs pour sauver les abeilles. Et Pollinis a besoin de vous aujourd’hui, de votre engagement et de votre soutien financier pour arriver au bout de ce combat vital pour l’environnement et notre avenir à TOUS.

Dans un an exactement, sans une mobilisation massive, organisée, de tous les citoyens européens pour s’y opposer, les grandes firmes agrochimiques pourront recommencer à commercialiser, sans entrave et sur tout le territoire européen, des centaines de milliers de tonnes de leurs pesticides  tueurs d’abeilles chaque année.

Comment est-ce possible ? Un petit rappel est sans doute nécessaire :

Le 29 avril 2013, après des années de lutte des apiculteurs, et la mobilisation de centaines de milliers de citoyens en Europe, la Commission Européenne annonce enfin l’interdiction de trois pesticides néonicotinoïdes tueurs d’abeilles…

Il s’agit en fait d’une extraordinaire manipulation :

Un plan désastreux imaginé par les firmes agrochimiques pour blanchir leurs produits et sécuriser des centaines de millions d’euros de profits annuels – au détriment des abeilles et de la biodiversité… Et au mépris de tous ceux qui se sont battu pendant des années pour faire interdire RÉELLEMENT ces produits ultra-dangereux ! (1)

Bayer, Syngenta et Cie ont sont en train de mener un lobbying intensif à Bruxelles pour arriver à leurs fins.

Ils sont en passe de réussir,  c’est pourquoi nous faisons appel à vous aujourd’hui : aidez-nous à organiser au plus vite un contrepouvoir massif à l’influence des lobbys agrochimiques en Europe – pour faire interdire complètement et définitivement les pesticides néonicotinoïdes !

Tous ensemble, nous allons y arriver :

Depuis le tout début de cette histoire, POLLINIS a sonné le tocsin et tenté de remobiliser les citoyens. Par vagues successives, nous avons réussi à alerter et rassembler plus de 850 000 pétitionnaires à travers toute l’Europe pour contrer le plan anti-abeilles des firmes agrochimiques.

Nous avons fait le siège des candidats aux élections européennes pour qu’ils s’engagent à faire interdire les pesticides tueurs d’abeilles une fois élus :

Plus de cent candidats ont répondu à notre appel. Et nous n’allons pas les lâcher d’une semelle tant qu’ils n’ont pas respecté leurs engagements et fait respecter la volonté des citoyens.

La bataille est engagée.

En réaction au raz-de-marée provoqué par notre action, les firmes chimiques Bayer et Syngenta – qui fabriquent et commercialisent la plupart des pesticides visés par la Commission – ont annoncé à grands renforts de communiqués de presse et de déclarations menaçantes, qu’ils attaquaient la pseudo-interdiction de leurs produits devant la Cour de Justice de l’Union Européenne…

En Avril 2013, avec le soutien de quelques députés complaisants, ils ont tenté de faire passer en catimini au Parlement européen un amendement demandant la réhabilitation pure et simple de leurs pesticides tueurs d’abeilles sur tout le territoire européen.

Des sénateurs, des députés de plusieurs pays européens ont interpellé directement la Commission Européenne. Celle-ci a dû se défendre d’être influencée par les lobbys. Elle a annoncé qu’elle étudierait chaque information qui lui serait fournie – pour décider ou non d’une interdiction totale.(2)

C’est exactement ce sur quoi travaillent aujourd’hui les firmes agrochimiques :

Mener dans les mois qui viennent un lobbying acharné à Bruxelles pour faire rétablir définitivement leurs produits – pression sur la Commission et les élus, menaces sur l’emploi et les délocalisations…

…et faire produire par leurs propres labos de nouvelles « évidences » que leurs pesticides – pourtant 700 fois plus toxiques que le DDT utilisé il y a encore 20 ans ! – n’ont aucun impact sur les pollinisateurs et l’environnement, et ne peuvent pas être remplacés.

Nous n’allons pas les laisser imposer leur loi à Bruxelles.

Le plan de bataille que nous avons mis en place avec les bénévoles de POLLINIS, en France, en Belgique et en Suisse, en Autriche, en Espagne et en Angleterre, ne vise qu’un objectif : résister aux lobbys des agrochimistes – en rassemblant un maximum de citoyens à travers toute l’Europe pour peser tous ensemble dans la balance face à Commission et aux élus européens :

Réunir les experts… rassembler et faire connaître les centaines d’études décrivant les ravages des néonicotinoïdes sur les abeilles, l’environnement et la biodiversité… Prouver aux décideurs européens, études et chiffres à l’appui, que ces produits sont aisément remplaçables… qu’ils ne protègent pas mieux les cultures, mais coûtent plus chers aux agriculteurs qui les utilisent !

Pour y arriver, nous n’avons aucuns moyens financiers à opposer aux montagnes d’argent des firmes agrochmiques – et c’est pour ça que nous avons désespérément besoin de votre soutien aujourd’hui !

Mais nous avons l’avantage écrasant du nombre. Et c’est un argument que nous allons faire entendre aux décideurs européens.

L’énorme succès des campagnes que POLLINIS a mené au cours des derniers mois nous laisse espérer que nous allons l’emporter tous ensemble – si nous faisons correctement le travail à Bruxelles et dans chaque pays européen.

Plus de 850 000 citoyens nous ont déjà rejoins, et ce n’est qu’un début. Grâce à votre aide, nous allons alerter et convaincre dans les mois qui viennent encore beaucoup plus de citoyens à travers toute l’Europe que c’est MAINTENANT qu’il faut se battre – pour en finir avec la mainmise des firmes agrochimiques sur nos institutions et sauver les abeilles !

Ces derniers mois, nous avons passé une bonne partie de notre temps à Bruxelles pour essayer de monter une petite équipe chargée de mener le combat au plus proche du pouvoir européen – en quelque sorte, notre contre-lobby à nous les défenseur de l’abeilles et des pollinisateurs !

 
Notre principale limite pour le moment, c’est le manque de moyens financiers : même si nous avons rencontré beaucoup de personnes pleines d’énergie et de bonne volonté, il est difficile de trouver des gens qui ont à la fois l’expérience et la compétence juridique pour mener à bien cette mission de combattant et d’avocat de l’abeille… bénévolement et à plein temps !
 

Autant dire que toutes les contributions, même les plus petites, sont les bienvenues !

Si vous avez la possibilité d’aider financièrement POLLINIS à monter cette équipe et à soutenir ce travail vital pour l’avenir de la biodiversité en Europe, merci de le faire dès aujourd’hui en cliquant ici.

Notre objectif d’ici un an est on ne peut plus clair :

1- Empêcher Bayer, Syngenta et consors de blanchir leurs produits et de sacrifier notre santé, notre alimentation et notre environnement pour sauver leur profits immédiats ;

2- Obtenir une interdiction totale de ces substances hautement toxiques qui empoisonnent les abeilles et l’environnement, et compromettent l’agriculture de demain.

Aussi, si vous pouvez nous aider à mener ce plan de bataille à terme, jusqu’à la victoire, nous vous en serons tous très reconnaissants ici à POLLINIS. Quelle que soit la somme que vous pourrez donner (10, 20, 50, ou 100 euros, ou même plus si vous en avez les moyens!) ce sera une aide précieuse.

                                        

L’enjeu est colossal.

Si nous ne nous dressons pas tous ensemble face aux lobbys agrochimiques – et à leurs montagnes de dollars – les pesticides tueurs d’abeilles seront complètement blanchis dans un an, et pleinement autorisés dans toute l’Union européenne… Et ils détruiront ce qui reste des colonies d’abeilles et de pollinisateurs en quelques années !

Merci pour votre engagement et votre soutien dans ce combat pour la vie.

 

Nicolas Laarman

Délégué général

Crédits photo : Jani Dolinšek – Slovenske Novice

POUR EN SAVOIR PLUS :

(1) Pour plus d’informations sur ce sujet, voir cette page : http://actions.pollinis.org/contrez-le-plan-anti-abeilles-des-firmes-agrochimiques

(2) Voir la liste des candidats engagés aux côté de Pollinis : http://actions.pollinis.org/actions/europe_et_pesticides_tueurs_abeilles/

 

Pollinis – Réseau des Conservatoires Abeilles et Pollinisateurs
Association Loi 1901 Conservatoire des Fermes et de la Nature
143 avenue Parmentier – 75010 Paris www.pollinis.org

APPEL A MOBILISATION DE LA CONFÉDÉRATION PAYSANNE DE L’AUDE LE 1° JUILLET A CARCASSONNE

1000 vaches mobilisation 1er juillet

1000 VACHES : CONTRE LA RÉPRESSION DES LANCEURS D’ALERTE

1000 vaches

1000 vaches peuvent faire vivre 20 fermes avec 50 vaches et 42 paysan-nes.

Mais dans la Somme, quand un entrepreneur du BTP investit dans l’agriculture, les 1000 vaches, il les parque dans un hangar grand comme deux terrains de foot. Plus besoin de paysans mais de 18 ouvriers ! Son objectif numéro 1 est d’utiliser les déjections animales pour alimenter un méthaniseur géant subventionné, qu’il faudra ensuite épandre sur 3000 hectares !

Le lait, lui, est un sous produit. Avec au minimum 9 millions de litres par an, ce lait sera vendu 270€ la tonne au lieu des 350€ actuels, prix qui est déjà très bas pour les producteurs.

Qui va acheter ce lait, de médiocre qualité ? Senagral, une filiale de Senoble, qui fabrique des produits frais sous marque distributeur, c’est à dire pour les supermarchés. Mais il n’est pas impossible que ce lait puisse également finir dans les produits Senoble. Quoiqu’il en soit, en tant que consommateur averti, vous avez le choix de ne pas cautionner l’industrialisation de l’agriculture.

 

A la Confédération paysanne, nous avons pris nos responsabilités. Le 28 mai des militants de la Confédération paysanne ont mené une action symbolique contre la ferme usine des 1000 vaches en démontant des pièces de la machine à traire pour les emmener au Ministre de l’agriculture afin que lui aussi prenne ses responsabilités ; lui qui a supprimé les aides aux petits troupeaux alors que l’Europe subventionne massivement cette usine à vaches !!

 

Pour cette action neuf d’entre eux ont été mis en garde à vue pendant 48h ! Ils sont mis en accusation et convoqué au tribunal d’Amiens mardi 1er juillet.

La répression syndicale que nous avons vécue, tout comme la criminalisation des lanceurs d’alertes depuis quelques temps est intolérable!

 

SOUTENONS les 9 inculpés jusqu’à leur RELAXE !

MARDI 1er JUILLET 11H

HYPERMARCHE GEANT SALVAZA CARCASSONNE

 

Agriculture paysanne ou industrielle ?

DES FERMES OU DES USINES ?

NOTRE CHOIX EST FAIT, ET VOUS ?

L’industrialisation de l’agriculture entraîne la disparition des paysans et des scandales sanitaires à répétition.
http://enviedepaysans.fr/signez-lappel-des-fermes-pas-des-usines

Co voiturage. Départ de Limoux à 10h15, promenade du Tivoli (en face de Floréal)

Lozat Olivier animation/communication pour la Confédération paysanne de l’Aude

06 71 48 91 91

Confédération paysanne de l’Aude maison paysanne

12 rue des genêts 11300 LIMOUX

Greenpeace : La Newsletter

 

Ne soyons pas complices du trafic de bois !

Entre 20 et 40% du bois importé en Europe est d’origine illégale. Cette proportion augmente beaucoup pour des régions à risque comme l’Amazonie brésilienne et la République Démocratique du Congo. Notre dossier d’investigation et d’action est en ligne !

Partagez nos actions et suivez nos actualités

>

Crise ukrainienne et G7 : l’indépendance passe par les énergies renouvelables !

Le G7 se réunit à Bruxelles pour discuter de la crise ukrainienne… Un vaste et délicat sujet d’équilibrisme diplomatique, qui inclura des discussions sur la « sécurité énergétique européenne ». Et donc des discussions sur la fameuse indépendance énergétique.
Lire l’article

Save The Arctic : 90 heures d’action

La soif des pétroliers en Arctique reste vive, mais notre volonté de la défendre aussi ! Greenpeace a lancé la semaine dernière une action d’occupation des zones de forage en Arctique. Des activistes ont escaladé la plate-forme de Statoil, la Transocean Spitsbergen, pour l’empêcher de commencer ses forages dans la zone la plus septentrionale de l’Arctique norvégien, près de la réserve naturelle de Bear Island. Ils sont restés en place plus de 3 jours.
Lire l’article

Mutation du modèle agricole en cours

Début février nous lancions Le Guetteur, à la fois guide permettant de repérer les marques qui ont recours ou non aux OGM et aux pesticides tueurs d’abeilles dans la fabrication de leurs produits ET plateforme d’action citoyenne pour interpeller ces marques. Cette mobilisation a des effets : revue des marques qui ont réagi, répondu ou qui doivent encore être sollicitées !
Lire l’article

L’application mobile Le Guetteur est disponible

Ca y est ! Les OGM et les pesticides tueurs d’abeilles ne s’inviteront plus à votre table grâce l’application mobile Le Guetteur. Vous aurez toujours dans votre poche les 300 produits décryptés pour être sûr de faire toujours les bons choix. Vous participerez ainsi activement et concrètement à la nécessaire métamorphose du modèle agricole.

Devenir Guetteur

>

Greenpeace vous attend !

À PARIS ! Rejoignez les équipes Direct-Dialogue qui se mobilisent à travers le pays pour sensibiliser un maximum de personnes à notre travail et pour les mobiliser !
Nous rejoindre

Participez TOUTES et TOUS à la vie associative de Greenpeace !

À l’automne, les adhérents de Greenpeace France éliront l’Assemblée Statutaire (AS). C’est un moment clé dans la vie de notre association. C’est aussi l’occasion pour vous de renforcer votre engagement en vous impliquant dans les activités de notre organisation. Voter, être candidat(e), quand, et comment ? Toutes les informations sont en ligne.
Voir le site

Retrouvez-nous près de chez vous

Salons, débats, festivals. Notez les rendez-vous à ne pas manquer dans votre région et venez rencontrer les équipes Greenpeace.
Voir l’agenda

Fin de garde à vue des 5 paysans de la Conf et procès à venir le 1er juillet

 

ACTION USINE 1000 VACHES

 Bonjour
hier les 4 paysans et le porte parole national ont été présentés au
 tribunal d'Amiens ce matin, (amenés menottés) , ils sont placés sous
contrôle judiciaire et sont poursuivis pour :
-dégradation et vol aggravé pour les 4 paysans (et pour 2, aussi pour refus
de prélèvement ADN)
 - recel de vol aggravé pour le porte parole (qui n'avait pas participé
 directement à l'action de démontage).
Leur procès aura lieu le 1ER JUILLET à Amiens.

De nombreuses manif ou rassemblements de soutien ont eu lieu dans les
départements. Les Aveyronnais ont fait très fort et ont "gardé à vue" le
conseiller Hollande , de passage à Rodez , pendant 4 heures, pour
réclamer la libération des 5 camarades paysans.
Bravo à eux ! c'est passé sur plusieurs journaux de chaines nationales ou
d'infos
Durant ces 4 heures, les paysans ont eu le temps de parler des petits
troupeaux et de l'agriculture paysanne, qui fait vivre les paysans.


Restons mobilisé-e-s et refusons la criminalisation des actions syndicales !!

Plus de détails dans l'article de libération ci dessous
> http://www.liberation.fr/societe/2014/05/30/un-conseiller-de-hollande-sequestre-par-la-confederation-paysanne_1030200

Aussi un récit de la journée de démontage des 1000 vaches, sur le site de
reporterre, d'Hervé Kempf

http://www.reporterre.net/spip.php?article5938

Mélanie
Conf de l'Aude