PETITION Malvési

Après le projet controversé TDN Malvési imposé aux habitants de la Narbonnaise (arrêté préfectoral 8 novembre 2017), l’escalade et la provocation se poursuivent avec de nouvelles autorisations prises en catimini, sans la moindre information préalable de la population.
>
>
Ainsi, une nouvelle usine de production de dioxyde d’uranium vient d’être autorisée sans la moindre enquête publique. A partir de quelles matières: uranium appauvri, matières uranifères de la filière nucléaire ? Quels impacts sanitaires et environnementaux avec cette 36ème cheminée qui crachera 10 000 m3 fumées/h, presque autant que TDN et qui accentuera la pollution atmosphérique (oxydes d’azote, ammoniac, …)?
>
Cette nouvelle production d’uranium annoncerait-elle la mutation de Malvési comme plaque tournante de la filière du combustible nucléaire MOX?.
>
>
De nouveaux aménagements de bassin de stockage de boues contaminées, le rejet dans le canal Tauran/Robine d’eaux pluviales provenant de l’Installation Nucléaire de Base ou encore l’incinération des déchets de décontamination des matériels, ont également été autorisés à peine quelques mois après l’arrêté préfectoral du 8 novembre 2017, toujours sans enquête publique, à l’abri du droit de regard des citoyens.
>
>
La population a le droit de savoir et de se prononcer sur l’avenir de ce site dont elle subit les impacts néfastes.
>
>
Afin de poursuivre et amplifier la mobilisation qui s’est manifestée lors du projet TDN, les associations RUBRESUS et COL.E.R.E à Narbonne lancent une pétition pour s’opposer à cette escalade.
>
Voici le lien pour signer la nouvelle pétition « NON à l’usine d’oxyde d’uranium à Malvési et HALTE à l’escalade des déchets d’uranium« .
>
>
Merci de vous précipiter pour la signer en ligne, la faire signer à un maximum de vos proches et contacts et de la diffuser dans tous vos réseaux. 
Cette pétition sera le curseur de la mobilisation contre l’extension des activités, des déchets, des impacts environnementaux et sanitaires de Malvési. En la signant massivement par milliers, vous contraindrez les autorités, élus et responsables à prendre en compte la voix de la population pour stopper une escalade mortifère. Vous manifesterez aussi votre profond mécontentement face au mépris des autorités et du lobby.
>
Hasard du calendrier ou peut être pas, cette nouvelle pétition démarre juste un an après l’autorisation préfectorale de TDN.
>
Pour rappel, les deux associations COLERE et RUBRESUS ont déposé trois recours en annulation devant le tribunal administratif de Montpellier envers l’arrêté préfectoral du 8 novembre 2017 et celui du 22 mai 2018 ainsi que le permis de construire TDN accordé le 7 juillet 2016.
TDN n’est pas encore construit, ni les autres projets. Pour les stopper, votre soutien massif sera déterminant. et nous comptons sur vous tou-s-tes.
>
Merci de votre fidèle contribution
>
André BORIES
>
RUBRESUS
>

Fête de la forêt et du bois à Ferrals les Montagnes, 16 17 18 septembre 2016

            Fête de la forêt et du bois-Bal trad-spectacle inédits à Ferrals les Montagnes

                                 16 17 18 septembre 2016

Venez partager un week-end festif, où petits et grands pourront mettre les mains à l’ouvrage, toucher du bois, faire des copeaux, se mettre dans la peau d’un artisan le temps d’une assiette ou d’une fermette*, se mettre dans « La Peau » en musique le temps d’une valsette. (*pièce de charpente)

L’association La Route du Bois vous invite à la scierie de Campredon (Ferrals les montagnes) à découvrir les arbres, la forêt, le bois, ses utilisations, le travail des artisans.

Luthier, tourneur, menuisier, ébeniste-designer, charpentiers naval, trad et « moderne » , scieur, bûcheron, débardeur à cheval, sculpteur, éco- constructeur….seront présents durant le week-end pour présenter leur savoir faire, transmettre et partager leurs passions dans une ambiance ludique, pédagogique et festive!!

                                                       A partir de samedi 10h 

(L’entrée et les ateliers sont à prix libre!)

Des ateliers sont mis en place pour que petits et grands puissent mettre leurs mains à l’ouvrage: tournage sur bois, fabrication de petit mobilier, nichoirs, sculpture de totem, dessins d’arbres.

Pour s’amuser: Grimpe d’arbre, Jeux en bois pour tous! Tombola participative (lancé de bûche, sciage au passe partout, pesée de bûche,…)

Pour découvrir: démonstration de sciage et de débardage à cheval, taille de charpente à la main, fabrication de charbon de bois, charpente navale…

Pour apprendre: Exposition à la découverte de la forêt et du bois, Espace librairie, pour se poser, feuilleter, repartir un livre à la main. Conférence sur les poêles rocket et la combustion du bois.

Spectacle en forêt (à ne pas manquer!!)

vendredi à 18h

puis concert guinguette musette rock and roll de l’Est

Passer un moment d’intimité en forêt avec « La Sauvage » (La Farouche Compagnie), Un spectacle drôle, touchant et tendre qui questionne notre peur de la différence et de la folie.

Durée : 1h15 Tout public à partir de 10 ans 

Suivi à 21h30 d’un concert guinguette avec Jo la loose et les feuilles mortes!

Concert trad samedi soir à partir de 19h30

Pour swinguer dans les copeaux concert trad avec:

The Raven Project, véritable homme orchestre mixant une musique irlandaise métissée (flûte, accordéon, chant) au tumultueux vacarme de la scierie.

Le duo « La Peau »propose ensuite aux danseurs de les suivre dans l’aventure d’un grand bal de quatre heures aux danses variées (répertoire folk et sud-ouest), les rejoignant ponctuellement sur le parquet (sans arrêter la musique…) pour initier certains aux pas à découvrir.

 

Sur place: Buvette et Restauration bio-locale (Cuisine au feu de bois sur poêle rocket), Espace camping au calme.

L’entrée et les ateliers sont à prix libre!

En cas de pluie… tout est à l’abri

Plus d’info sur programme en détails:

http://www.routedubois.fr/festa-del-bosc/festa-del-bosc-2016/

Pour nous contacter:

routedubois@gmail.com

06 22 82 94 77

Fon del bosc Campredon

34210 Ferrals les montagnes

            Fête de la forêt et du bois-Bal trad-spectacle inédits à Ferrals les Montagnes

                                 16 17 18 septembre 2016

Venez partager un week-end festif, où petits et grands pourront mettre les mains à l’ouvrage, toucher du bois, faire des copeaux, se mettre dans la peau d’un artisan le temps d’une assiette ou d’une fermette*, se mettre dans « La Peau » en musique le temps d’une valsette. (*pièce de charpente)

L’association La Route du Bois vous invite à la scierie de Campredon (Ferrals les montagnes) à découvrir les arbres, la forêt, le bois, ses utilisations, le travail des artisans.

Luthier, tourneur, menuisier, ébeniste-designer, charpentiers naval, trad et « moderne » , scieur, bûcheron, débardeur à cheval, sculpteur, éco- constructeur….seront présents durant le week-end pour présenter leur savoir faire, transmettre et partager leurs passions dans une ambiance ludique, pédagogique et festive!!

                                                       A partir de samedi 10h 

(L’entrée et les ateliers sont à prix libre!)

Des ateliers sont mis en place pour que petits et grands puissent mettre leurs mains à l’ouvrage: tournage sur bois, fabrication de petit mobilier, nichoirs, sculpture de totem, dessins d’arbres.

Pour s’amuser: Grimpe d’arbre, Jeux en bois pour tous! Tombola participative (lancé de bûche, sciage au passe partout, pesée de bûche,…)

Pour découvrir: démonstration de sciage et de débardage à cheval, taille de charpente à la main, fabrication de charbon de bois, charpente navale…

Pour apprendre: Exposition à la découverte de la forêt et du bois, Espace librairie, pour se poser, feuilleter, repartir un livre à la main. Conférence sur les poêles rocket et la combustion du bois.

Spectacle en forêt (à ne pas manquer!!)

vendredi à 18h

puis concert guinguette musette rock and roll de l’Est

Passer un moment d’intimité en forêt avec « La Sauvage » (La Farouche Compagnie), Un spectacle drôle, touchant et tendre qui questionne notre peur de la différence et de la folie.

Durée : 1h15 Tout public à partir de 10 ans 

Suivi à 21h30 d’un concert guinguette avec Jo la loose et les feuilles mortes!

Concert trad samedi soir à partir de 19h30

Pour swinguer dans les copeaux concert trad avec:

The Raven Project, véritable homme orchestre mixant une musique irlandaise métissée (flûte, accordéon, chant) au tumultueux vacarme de la scierie.

Le duo « La Peau »propose ensuite aux danseurs de les suivre dans l’aventure d’un grand bal de quatre heures aux danses variées (répertoire folk et sud-ouest), les rejoignant ponctuellement sur le parquet (sans arrêter la musique…) pour initier certains aux pas à découvrir.

 

Sur place: Buvette et Restauration bio-locale (Cuisine au feu de bois sur poêle rocket), Espace camping au calme.

L’entrée et les ateliers sont à prix libre!

En cas de pluie… tout est à l’abri

Plus d’info sur programme en détails:

http://www.routedubois.fr/festa-del-bosc/festa-del-bosc-2016/

Pour nous contacter:

routedubois@gmail.com

06 22 82 94 77

Fon del bosc Campredon

34210 Ferrals les montagnes

………Repartir les mains pleines de bois, les poches pleines de copeaux, le nez chargé de sciure et d’odeurs, un regard nouveau sur la forêt, les arbres…

………Repartir les mains pleines de bois, les poches pleines de copeaux, le nez chargé de sciure et d’odeurs, un regard nouveau sur la forêt, les arbres…

Cinézik : première le 25 juillet à La Caunette – Trois soirées dans le Minervois

Cinézik web

Les associations l’Ametlièr et La Grande Ourse

présentent

“Cinézik”

 

Trois soirées à La Caunette, Félines-Minervois et Azillanet

balade botanique, bar à vin, tapas, musique et film

Programme complet dans le dépliant en pièce-jointe

Cin+®zik 1+¿re page

Cin+®zik 2+¿mepage

Première soirée   vendredi 25 juillet, place de la Carambelle à La Caunette

→ 18 h : Balade botanique : départ place de l’ormeau

19 h : Bar à vin, tapas

20 h : Musique: Jazz – Ryoko Tomita (chant) Sébastien Germain (piano) – Une voix douce et chaleureuse pour des standards du jazz, des airs de bossa nova…

Ryoko Tomita a débuté dans les clubs de Jazz de Tokyo en 1996. Depuis, elle a enrichi son répertoire avec des chansons brésiliennes. Elle a déjà sorti deux albums.

Sébastien Germain coordonne le Département Jazz/Musiques Actuelles au conservatoire du Grand Narbonne

et partage son activité entre l’enseignement, les concerts et la composition.

22 h : Film: « Autour de minuit » de Bertrand Tavernier avec Lonette McKee, François Cluzet, Dexter Gordon

Le retour à Paris d’un célèbre saxo-tenor, Dale Turner. Miné par l’alcool et la solitude, il retrouve l’inspiration grâce à l’un de ses fans.

Le film est un hommage aux génies du Jazz qui ont illuminé Paris. On y assiste à la renaissance de Dale Turner, saxophoniste (fictif) de génie,

perdu dans la boisson.  Le personnage est inspiré des vies de Bud Powell et de Lester Young.

Pour incarner le rôle, Tavernier fait appel à Dexter Gordon qui crève l’écran.

 

Entrée : 5 euros

En cas de pluie  Ostal de la Cesse

Venez passer cette soirée avec nous, sous les étoiles…

 

L’Ametlièr

06.47.53.58.14

 

A Salsigne, une ruée vers l’or à pas feutrés

Le 30 juin 2014 par Romain Loury

Salsigne, une bête au bois dormant?

Salsigne, une bête au bois dormant?
DR

Fermée en 2004, la mine d’or de Salsigne dans l’Aude, dont le site demeure fortement pollué à l’arsenic, attise de nouveaux intérêts industriels. Un candidat à la reprise a rencontré le député Jean-Claude Perez, qui a transmis ces doléances au ministre de l’économie Arnaud Montebourg.  Fin mai, celui-ci a promis une enquête de faisabilité.

De son ouverture en 1892 à sa fermeture en 2004, la mine de Salsigne aura produit environ 120 tonnes d’or, ce qui en a fait la plus importante d’Europe occidentale. D’un point de vue environnemental, le bilan aura été lourd: avec 11,6 millions de tonnes de résidus pollués, en particulier de l’arsenic, le site, dont l’entretien est désormais assuré par le BRGM, demeure l’un des plus pollués de France.

Or il pourrait bien être question de le rouvrir. Fin avril, la Dépêche du Midi évoquait la venue à Carcassonne de deux industriels, Olivier Bernard et Sébastien d’Arrigo, intéressés par une reprise de la mine. Si les deux hommes sont désormais associés dans la société Or & Vintage, spécialisée dans le négoce de métaux précieux, le premier a travaillé chez Orfund, entreprise andorrane et candidate malheureuse à la reprise du site, au début des années 2000.

Selon les estimations, le site de Salsigne contiendrait encore 30 à 35 tonnes d’or, ce qui laisse entrevoir une quarantaine d’années d’exploitation. Et ce n’est pas tout: la mine contient aussi des terres rares, dont le marché est largement dominé par la Chine. Voilà qui pourrait donner du grain à moudre à la future Compagnie nationale des mines de France, dont le projet a été annoncé fin février par le ministre du redressement reproductif, Arnaud Montebourg.

Un nouveau procédé d’extraction

Partisan de l’exploitation des gaz de schiste, celui-ci est peu réputé pour ses penchants écologistes. Outre la question de l’emploi, sinistré dans l’Aude, cela constituera pourtant l’enjeu majeur d’un tel projet. Les deux industriels le savent bien, qui, lors de leur visite à Carcassonne, ont présenté au député audois Jean-Claude Perez un projet qu’ils veulent «écoresponsable». L’extraction de l’or ne serait plus basée sur le processus de cyanuration, mais sur celui, nouveau, de chloruration, qui rendrait inertes les roches traitées et permettrait de les réutiliser dans le remblaiement, affirment-ils.

Dans l’entourage du député Jean-Claude Perez, on affirme «ne pas se positionner» sur le bien-fondé ou la faisabilité du projet. Après la rencontre, le dossier a aussitôt été transmis au cabinet d’Arnaud Montebourg. Dans un courrier de réponse au député, daté de fin mai, le ministre a assuré qu’il allait demander aux services compétents «de faire un point» et de «diligenter une enquête» sur le sujet. Contacté par le JDLE, le cabinet d’Arnaud Montebourg n’a pas donné suite à nos sollicitations.

Que ce soit par chloruration, ou bien par pyrométallurgie ou par cyanuration comme par le passé, «on ne connait pas de solution propre pour ce genre d’activité», estime Henri de Marion Gaja, vice-président de l’Association de défense des riverains et de protection de l’environnement des mines et usines de Salsigne. «On n’a déjà pas fini de souffrir des activités passées de la mine», ajoute-t-il, rappelant les multiples restrictions qui s’appliquent à la vallée de l’Orbiel.

Plusieurs de ses communes se voient ainsi interdire la commercialisation de plusieurs légumes feuilles, légumes racines, de poireaux, d’escargots et de thym, qui présentent non seulement des taux trop élevés d’arsenic, mais aussi de plomb, de cadmium et de mercure.

Au-delà des craintes environnementales, Henri de Marion Gaja est sceptique quant à la faisabilité du projet de réouverture. Les éventuels repreneurs «auront beaucoup de difficultés physiques et juridiques. Cela a été un bassin d’emploi, mais maintenant il n’y a plus personne qui connaisse ce métier, je me demande comment ils vont engager de nouveaux mineurs».