une parodie de démocratie concernant l’abattage des platanes ?

le 10/11/15 : une parodie de démocratie concernant l’abattage des platanes ?

Arbres abattus dans l’Aude : le coup de gueule d’Eccla,

article de l’Indépendant Carcassonne paru le 10/11/15

Le 3 novembre, l’abattage de 200 arbres a été entériné.

La commission départementale de gestion des plantations d’alignement décrite comme une « parodie de démocratie« . Une « parodie de démocratie » qui ne tient pas « réellement compte de la protection de l’environnement ». Voilà comment Christine Sthemer, de l’association Écologie du Carcassonnais, des Corbières et du littoral audois (Eccla) résume la dernière commission départementale de gestion des plantations d’alignement. Une instance relevant du conseil départemental qui, le 3 novembre, a vu les représentants de trois associations de défense de l’environnement (*) quitter la séance après avoir refusé de prendre part au vote entérinant l’abattage de 200 arbres en bord de départementales.

  • 50 à Villalier, 21 à Bram, 87 à Saissac…

Un coup d’éclat que Christine Sthémer justifie par le peu de poids octroyé à ces associations : « Nous sommes toujours minoritaires. » Principe regretté, tout en pointant le « manque de concertation » sur des abattages remis en question sur le fond. Et de citer en exemple les 21 platanes promis à l’abattage à Bram « pour un rond-point« , les 50 autres condamnés à Villalier « pour élargir un fossé et renforcer un accotement« , les 32 et 55 arbres sacrifiés à Saissac respectivement pour la fibre optique et des questions de sécurité ou encore les 29 platanes qui disparaîtront sous peu à Limoux, le long de la RD 620 pour « une entrée de ville de qualité ». « Dès qu’un arbre présente une menace pour les usagers, bien sûr que nous sommes d’accord pour l’abattage« , pondère Christine Sthémer. Qui, en accord avec les autres associations, écarte l’idée d’une démission. Sous réserve d’une « amélioration » de la concertation.

(*) La commission est composée de neuf conseillers départementaux, quatre membres du secteur environnement (Arbres et routes, Eccla, Aude Claire, Les amis de la terre) et quatre membres du secteur sécurité routière (Sdis, Prévention routière de l’Aude, association des paralysés de France, unité sécurité routière de la DDTM