Sauvons les Serres d’Auteuil

Contacter l’auteur de la pétition

LE COMBAT POUR LE SAUVETAGE DES SERRES D’AUTEUIL CONTINUE

2015-06-16 16:17

     Bien chers amis signataires de la pétition Sauvons les Serres d’Auteuil,

     (English version below)  

vous avez sûrement appris le 9 juin dernier l’annonce télévisée par la maire de Paris, Anne Hidalgo, de la signature des permis de construire déposés par la Fédération Française de Tennis (FFT) (deux concernent le site actuel de Roland-Garros, le troisième le Jardin botanique).

Vous savez également que le premier ministre Manuel Valls n’a cessé de faire pression depuis mars dernier pour que la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, appose sa signature sur ces permis (les Serres d’Auteuil étant notamment classées au titre des Sites).

Or la ministre était nettement en faveur du Projet alternatif d’extension de Roland-Garros sur l’autoroute A13 proposé depuis mars 2013 par trois associations nationales de défense du patrimoine et de l’environnement (SPPEF, VMF, FNE), et elle appuyait les vœux émis depuis mars dernier au Conseil de Paris à l’inititative du Groupe écologiste dirigé par Yves Contassot demandant que l’on procède enfin à une étude comparative indépendante du projet d’extension de la FFT avec celui proposé par les associations.

Visiblement, la promesse faite par le président de la République lors de la Conférence environnementale du 27 novembre dernier n’a pas été tenue. « Sivens exige des progrès supplémentaires » déclarait-il. Tout doit être fait pour que tous les points de vue soient confrontés ». Ce n’est pas le cas en ce qui concerne les Serres d’Auteuil, et c’est la raison pour laquelle je vous ai suggéré de lui écrire EN MASSE (voir mon mail ci-dessous LETTRE DES SIGNATAIRES AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE 2015-6-3), et je vous incite à continuer.

Si les mails que vous envoyez vous sont retournés non lus, vous pouvez lui adresser un courrier postal à l’adresse suivante :  

Président de la République

Palais de l’Elysée

55 Faubourg Saint Honoré

75008 Paris  

Il importe de maintenir une forte pression pour continuer le combat contre le massacre annoncé de l’un des plus beaux jardins de Paris, chef d’œuvre patrimonial et paysager, trésor botanique de valeur mondiale, et de faire comprendre que les citoyens sont prêts à le défendre comme ils ont défendu le site de Sivens. Il est temps de mettre en oeuvre la démocratie participative l’année même où la conférence mondiale sur le climat, la COP 21, se tiendra à Paris en novembre prochain.

Bien entendu, les nombreuses associations engagées dans ce juste combat depuis plus de quatre ans vont maintenant attaquer en justice les permis de construire, et afin de rétribuer les avocats, vous pouvez envoyer vos dons sur la page dédiée de la SPPEF (Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France, reconnue d’utilité publique, présidée par Alexandre Gady) :  

http://www.sppef.fr/donner/

 

Mille mercis pour votre fidélité et soutien,

bien chaleureusement,

Lise Bloch-Morhange, porte-parole du Comité de soutien des Serres d’Auteuil    

 

Nous protestons contre le traité transatlantique

> Débat au Sénat sur les négociations commerciales transatlantiques le 9 janvier ( Source: http://www.senat.fr/ordre-du-jour/ordre-du-jour.html#jeudi_9_janvier_2014 )

> VOS SIGNATURES SERONT ENVOYEES LE 8 JANVIER 2014 (dernier délai) aux Président et Vice-Président(e)s des groupes du Sénat

> La Pétition : http://www.petitions24.net/nous_protestons_contre_le_traite_transatlantique

Les bonnes raisons pour signer

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE : Nos normes plus strictes que les normes américaines et que les « normes internationales »
(niveaux de pesticides, contamination bactérienne, additifs toxiques, OGM, hormones, etc.), pourraient être condamnées comme « barrières commerciales illégales ».

GAZ DE SCHISTE : Les gouvernements européens ne réglementeraient plus les exportations de gaz naturel vers les nations TAFTA.
La fracturation hydraulique pourrait devenir un droit pour les sociétés qui pourraient exiger des dommages et  intérêts auprès des nations qui s’y opposent. 

EMPLOI : Les entreprises souhaitant délocaliser dans les états concernés par le projet TAFTA où les salaires sont inférieurs,
seraient protégées. L’Inspection et le code du travail devenant illégaux, plus de préavis de licenciement.
Pôle emploi devrait être privatisé ou serait attaqué en justice par les sociétés d’intérim pour concurrence déloyale.
Les conséquences du TAFTA sur le taux de chômage en Europe ne seraient que néfastes.

SANTÉ & RETRAITES : Les médicaments pourraient être brevetés plus longtemps, les groupes pharmas pourraient bloquer la distribution des génériques.
Les services d’urgence pourraient être privatisés. Les Assurances privées pourraient attaquer en justice les CPAM pour concurrence déloyale.
Les retraites par répartition pourraient être démantelées, les compagnies d’assurances se substitueraient aux CRAM, ARRCO, AGIRC…

EAU & ÉNERGIE : Ces biens seraient privatisables. Toute municipalité s’y opposant pourrait être accusée d’entrave à la liberté de commerce,
idem pour l’énergie, qu’elle soit fossile, nucléaire ou renouvelable. La sécurité nucléaire serait réduite. Le prix du gaz et du kW seraient libres.

LIBERTÉ & VIE PRIVÉE : Grâce à la révolte publique, les sociétés espérant enfermer et monopoliser l’Internet ont échoué l’année dernière
à faire adopter leur ACTA répressif ; des textes plus pernicieux sont dans le TAFTA.

SERVICES PUBLICS : Le TAFTA limiterait le pouvoir des États à réglementer les services publics tels que : services à la personne,
transports routiers, ferroviaires, etc. et réduiraient les principes d’accès universel et large à ces besoins essentiels.

CULTURE & PRODUCTION ARTISTIQUE : Les gros producteurs d’audiovisuel pourraient interdire les productions privées ou
professionnelles à faible budget comme youtube, vimeo, dailymotion, les financements collaboratifs seraient rendus illégaux.
Les musées nationaux perdraient leur droit de préemption sur les trésors artistiques nationaux au profit de collectionneurs privés.

ENSEIGNEMENT : Les universités privées pourraient attaquer en justice l’Éducation nationale pour concurrence déloyale.
De la maternelle au doctorat, les sociétés privées contesteraient aux écoles, cantines scolaires et resto U, toutes subventions municipales, régionales ou nationales.

pour en savoir plus http://stoptafta.wordpress.com/

Faites un geste pour contribuer à améliorer le contrôle de l’usine COMURHEX de Malvézy

Il reste 8 jours avant la clôture de l’enquête publique de COMURHEX-AREVA à Malvézy

Parmi toutes les choses importantes à demander pour cette usine, un meilleur contrôle de l’aspect radioactivité est indispensable.
Ceci peut être obtenu si TOUTE l’usine est déclarée « Installation Nucléaire de Base » = INB
Or dans l’enquête publique qu’on nous propose, seuls deux bassins pleins de déchets vont être déclarés INB
C’est complètement insuffisant
Nous vous proposons de signer une pétition ECRITE avec votre signature pour cette unique demande
vous trouverez ci-joint la pétition avec 20 signatures possible sur la page
Imprimez-là et faites-là signez autour de vous chez vos voisins.
Faites-en une seconde si vous avez plus de possibilité
Ensuite,
–   soit vous pouvez scanner la feuille remplie et vous la renvoyez  en répondant à ce mail.
–   Soit vous l’envoyer par la poste à
            ECCLA
            170, avenue de bordeaux
            11100 Narbonne
–   soit vous la glissez dans la boite aux lettres à cette même adresse
Naturellement
vous pouvez faire suivre à tout votre carnet d’adresse, plutôt des adresses locales
pour diffuser et accroître le rayon d’action de cette information-action
Vous pouvez compter sur ECCLA
ECCLA compte sur vous
Maryse ARDITI
> Ecologie du carcassonnais, des corbières
> et du Littoral audois

eccla.free.fr

Pétition Condamnation Kokopelli

> >> « Pour continuer à pouvoir utiliser, reproduire, échanger les
> >> semences libres et librement… Celle la faut la signer !
> >>
> >> Merci ! et n’hésitez pas à faire tourner ! »
> >>
> >> Il reste 600 et quelques signatures à trouver pour que les graines
> >> survivent.
> >>
> >> http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/fran%C3%A7ois-hollande-
> >> faire-annuler-la-condamnation-de-kokopelli?
> >> utm_campaign=action_box&utm_medium=twitter&utm_source=share_petition
> >> ———————–
> >> Kokopelli est une association à but non lucratif, fondée en 1999
> >> qui maintient une collection planétaire unique, de plus de 2 200
> >> variétés de plantes potagères, céréalières, médicinales,
> >> condimentaires, ornementales et une gamme de variétés très peu
> >> cultivées, peu connues, voire en voie de disparition. Elle place
> >> son action dans l’objectif solidaire de développer des projets
> >> d’aide envers les communautés démunies (183 en 2011). Kokopeli est
> >> attaquée aujourd’hui par un grainetier, Graines Baumaux.
> >> Cette Société par actions simplifiée au capital de 1 000 000
> >> d’euros, dont le chiffre d’affaires 2011 s’élève à hauteur de 13
> >> 952 923 € et le bénéfice 2010 à hauteur de 2 005 251 €,
> >> commercialise 2 835 variétés de graines potagères, florales,
> >> aromatiques, médicinales, fourragères et dites engrais verts.
> >> Le Tribunal de Grande Instance de Nancy et la Cour de Justice de
> >> l’Union Européenne ont condamné l’association Kokopelli, pour
> >> concurrence déloyale vis-à-vis de l’entreprise Graines Baumaux, à
> >> verser 100 000 € de dommages-intérêts à Graines Baumaux, ce qui
> >> pourrait la forcer à cesser ou modifier ses activités.
> >> Il est donc demandé au Président de la République, François
> >> Hollande, la traduction du Traité International sur les Ressources
> >> Phytogénétiques pour l’Agriculture et l’Alimentation (TIRPAA) dans
> >> notre législation nationale. Ce Traité, voté par la France en 2002
> >> et approuvé nationalement en 2005, reconnaît aux agriculteurs et
> >> aux jardiniers le droit de conserver, utiliser, échanger et vendre
> >> les semences ou le matériel de multiplication reproduits à la
> >> ferme sur son territoire. Il reconnaît la contribution des
> >> agriculteurs à la conservation de la biodiversité et stipule que
> >> rien ne peut entraver leurs droits de conserver, ressemer,
> >> échanger et vendre leurs semences reproduites à la ferme.
> >> Il est de plus réclamé de faire respecter l’autorisation
> >> d’approbation du TIRPAA votée en 2005, en interdisant tout droit
> >> de propriété intellectuelle sur le vivant et en limitant les
> >> normes commerciales et les droits des obtenteurs là où commencent
> >> ceux des agriculteurs, et l’abrogation de la Loi du 28 novembre
> >> 2011 relative aux certificats d’obtention végétale.
> >>
> >> Textes repris de la lettre de Monsieur René Balme, Maire de Grigny
> >> au Président de la République
> >>
> >> Pour en savoir plus :
> >> http://www.legrandsoir.info/condamnation-de-kokopelli-rene-balme-s-
> >> adresse-a-francois-hollande.html
> >> http://www.semencespaysannes.org/
> >> condamnation_kokopelli_etat_condamne_qui_hono_115-actu_36.php
> >> http://kokopelli-semences.fr/juridique/proces_perdu_2012
> >> Merci de partager largement ces informations et de vous impliquer.

Oyez! Oyez! NOPALME… ACTION…12.XI.2011

Samedi 12 Novembre 2011, le collectif NOPALME organise une journée d’action.

Si vous voulez en savoir plus sur le programme de la journée, cliquez-là

Jusqu’au 17 novembre 2011 vous pouvez participez à l’élection du prix Pinocchio: quick-ici

Pour signifier votre désaccord contre une installation d’huile de palme à Port-La-Nouvelle, une pétition rassemble 4 870 signatures, pour y ajouter la votre c’est là

4% du territoire du Liberia va être déforesté (l’équivalent de l’ensemble de la superficie du département de l’Aude) et ressemblera à çà:

Merci à nos fidèles lecteurs et à nos adhérents pour leur soutien et la participation à nos actions futures…