Canal du Midi… Désengagement de l’Etat…en matière d’environnement

Quand l’Etat n’assume pas sa responsabilité pendant plusieurs décennies, la facture est lourde. Le Canal du midi, classé patrimoine mondial de l’Humanité à l’UNESCO, est un joyau esthétique et technique. Malheureusement, il se meurt irrémédiablement, depuis une vingtaine d’années. Le développement du tourisme de masse entre Carcassonne et Béziers et le désengagement de l’Etat sont à l’origine de ce drame environnemental.

La navigation intensive de touristes aisés sur le Canal du Midi, provoque une détérioration des berges et des blessures aux racines des platanes. Ces blessures permettent la transmission du chancre colorée. Le chancre coloré est une maladie incurable pour le platane. La maladie se développe de manière exponentielle. En effet VNF agit moins vite que la maladie.

NKM était en visite hier à Trèbes pour inaugurer les premières plantations. En retard à cause du brouillard, NKM,  Ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, n’a pas hésité à rouler à plus de 160 km/h pour se rendre à Trèbes… On peut mieux faire pour montrer l’exemple en matière d’écologie, quand on sait que plus on roule vite plus on pollue… Deux motards ont même été blessés pour que NKM arrive finalement avec 50 minutes de retard…

La maladie touche désormais le Canal du Midi à Argeliers, où une vingtaine d’arbres sont atteints par le Chancre Coloré… Quand les arbres seront abattus le lieu présentera un tout autre visage…

Etant donné que l’Etat ne compte investir que le tiers des sommes nécessaires à l’abattage et à la plantation des platanes, le canal du midi risque même de perdre son classement UNESCO. L’Etat souhaite que les collectivités locales paient un tiers de la facture (84 millions d’€) et que des mécènes paient le troisième tiers…

Pour lire l’intégralité de l’article, Click là.

La Marseillaise du 30/05/2011

Publicités